« PsichomagnĂ©tiques »

PSYCHOMAGNÉTIQUES
« La perception, condition essentielle de la participation »

Exposition individuelle Asdrubal Colmenarez Paris 2019

Arrivé à Paris en 1968 en pleine effervescence du Mai français, il commence à étudier le magnétisme et le mouvement réel, créant ainsi un travail changeant et participatif. C’est ainsi que naissent les tactiles « Psycho magnétiques », qui ne sont qu’une partie du travail représentatif de l’artiste.
Asdrubal Colmenarez prĂ©sente ses « tactiles psycho magnĂ©tiques » Ă  la Biennale de Paris en 1969, dans une section intitulĂ©e « l’atelier du spectateur » que Franck Popper dĂ©finit comme « un groupe anonyme et ouvert formĂ© autour du thème principal : la crĂ©ativitĂ© du spectateur ». Le tactile selon la dĂ©finition de l’artiste est un Ă©vĂ©nement gĂ©nĂ©rĂ© grâce Ă  l’intervention du public, ces Ă©vĂ©nements ont optĂ© pour une conception de l’art presque thĂ©rapeutique, oĂą le spectateur donne corps Ă  ce moment esthĂ©tique.
Selon Franck Popper, « Le travail de Colmenrarez traduit de manière équitable une nette évolution de la perception tactile en une participation ludique et en des premières tentatives de créativité. Selon Colmenarez, l’aspect le plus important de ce processus est le fait qu’un dialogue se produise entre le spectateur et l’œuvre.
Les tactiques psychogénétiques marquent une progression de la créativité authentique. » (1)

L’artiste centre ses recherches sur cet Ă©vĂ©nement lors duquel l’œuvre d’art prend sa plus grande ampleur : celui oĂą le spectateur est stimulĂ© et dotĂ© d’outils de crĂ©ation et de manipulation.

Il fonde sa recherche sur un principe simple : « le plus important est de créer une action individuelle, fondée par le collectif ».

Cette exposition entièrement interactive présente ainsi une recherche et une évolution variée mais solide d’une partie de son travail : l’artiste s’est aventuré dans la performance, le conceptualisme, vidéo, peinture, installations, etc.

En 1970, il obtient la bourse de la Fondation Guggenheim Ă  New York. Parallèlement Ă  son activitĂ© artistique, il est professeur d’art contemporain Ă  l’UniversitĂ© de Vincennes Ă  Paris depuis 1973 et a reprĂ©sentĂ© son pays, le Venezuela, Ă  la Biennale de La Havane en 1983 et 1985. D’importantes institutions et galeries d’art ont Ă©galement soutenu pendant très longtemps l’Ĺ“uvre d’Asdrubal Colmenarez en l’intĂ©grant dans de grandes collections et Ĺ“uvres monumentales en AmĂ©rique latine, en Europe et en Asie, le consolidant ainsi en tant qu’artiste de la scène internationale Ă  qui de nombreux hommages ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© rendus, tels qu’un honoris causa de l’universitĂ© ULA Venezuela.

Asdrubal travaille actuellement dans ses ateliers Ă  Paris en France et Ă  Tenerife en Espagne.

Texte : Carlos Sanchez-Bautista

(1) Art Action et Participation : L’artiste et la création d’aujourd’hui. Editions Klinckseick 1980, Paris. Page 2015

Cette exposition est prĂ©sentĂ©e Ă  la galerie Nery Marino Ă  Paris, 8 rue des Coutures Saint Gervais, 75003 Paris comme exposition inaugurale du programme de l’annĂ©e des expositions 2019-2020.

Commissaire de l’exposition : Carlos SB

Galerie NMarino 8, rue des Coutures Saint Gervais 75003 Paris

Exposition jusqu’au 21 septembre 2019
la Galerie est ouverte du mardi au samedi de 13 Ă  18h
Visites privés sur RDV

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s